Historique et développement

Confrontés à la vague de divorces dans les pays industrialisés et à ses conséquences sur les générations futures et aspirant à développer une nouvelle culture de traitement des conflits, des spécialistes des domaines de la justice, du travail social et de la psychologie décidèrent de se concerter pour rechercher de nouvelles voies de solution et de négociation, qui soient plus tolérables et durables. Cette démarche les amena à la médiation.

Dans les années septante, les premiers «Family Mediation Centers» furent créés aux Etats-Unis et peu après, la médiation fut introduite dans la législation. En Californie, depuis 1981, la médiation est obligatoire pour les litiges portant sur le droit de garde et de visite.

Médiation en Suisse

C’est à Genève que, pour la première fois, un colloque sur la médiation fut organisé, en 1988. En 1992, des experts des domaines concernés fondèrent l’Association Suisse pour la Médiation Familiale (ASMF).
 

Création de l’Association Suisse pour la Médiation Familiale (ASMF)

L’Association Suisse pour la Médiation Familiale ASMF a été fondée à Neuchâtel en juin 1992 en tant que première association suisse de médiation. L’objectif était de rassembler les forces et les ressources existantes afin de faire connaître la médiation familiale en Suisse et l’appliquer. L’ASMF encourage et prône la médiation, et plus particulièrement la médiation familiale, et s‘emploie en particulier à garantir la qualité de la médiation.

La médiation connut un essor rapide, essentiellement dans les cas de divorce, tout en s’étendant également à d’autres champs d’intervention, tels que l’économie, l’école ou le secteur public. C’est la raison pour laquelle, en 1998, les membres décidèrent d’élargir la dénomination ASMF, en adoptant l’appellation ASM (Association Suisse pour la médiation).

D’autres associations de médiation furent créées à cette époque:

  • Institut für Mediation (IfM)
  • Forum Mediation Schweiz
  • Groupement Pro Médiation (GPM)

En mai 2000, l’ASM et ces associations, ainsi que

  • la Fondation suisse pour la paix et
  • la Croix-Rouge suisse (CRS)

fondèrent la Fédération Suisse des Associations de Médiation (FSM).

En relation avec la stratégie de développement entreprise par la FSM conjointement avec ses organisations membres, le Comité ASM présenta à l’Assemblée générale de mars 2016 une requête pour un retour de l’appellation de l’association au nom d’origine :

Association Suisse pour la Médiation Familiale ASMF.

D’entente avec la FSM, la compétence de reconnaître les médiatrices et médiateurs familiaux et d’octroyer le titre de médiateur/médiatrice FSM avec spécialisation en médiation familiale a été transmise à la FSM, alors que l’ASMF garde la compétence de définir les critères de reconnaissance du titre et siège avec des experts au sein de la commission de reconnaissance de la FSM. L’association s’assure ainsi de garder la main sur la spécialisation en médiation familiale et la capacité de développer ce domaine.